"Génocide contre les Tutsi : la vérité maintenant ! "

Vidéos du colloque “Génocide contre les Tutsis : la vérité maintenant ! » – 19 Octobre 2015 – Sénat

Vidéos du colloque “Génocide contre les Tutsis : la vérité maintenant ! » – 19 Octobre 2015 – Sénat

To read the article in English, see here.

En dépit de l’annulation du Colloque “Génocide contre les Tutstis : la vérité maintenant ! » – organisé par l’EGAM en coordination avec Noël Mamère et Esther Benbassa – qui était à l’origine programmé à l’Assemblée Nationale, l’événement a néanmoins attiré un large public et rencontré un grand succès au Sénat, le 19 Octobre 2015.

Incarnant la concrétisation d’un travail de longue haleine afin de rassembler les principaux acteurs impliqués dans la lutte pour la vérité concernant le génocide perpétré contre les Tutsis, cet événement unique constitue une étape cruciale pour l’initiative puisqu’il a réuni aussi bien des membres élus des parlements français, rwandais et européen de différents pays et de différentes couleurs politiques ; que des dirigeants d’organisations, unions et associations politiques de jeunes ; ainsi que des historiens, artistes, survivants du génocide, et, pour la première fois en France, des Justes du Rwanda, lesquels ont, en dépit de risques considérables pour leur propre vie, sauvé des personnes confrontées à la persécution.


Pour en apprendre plus sur l’engagement de l’EGAM et ses actions relatives au Génocide contre les Tutsis depuis 2014, à la suite de l’annulation de la participation de la France aux commémorations du 20ème anniversaire du génocide: http://www.egam.eu/category/genocide-denial/ and http://www.rwandalaveritemaintenant.eu/

Nous vous invitons également à visionner cette Video (en anglais) qui présente l’initiative « Génocide contre les Tutsis ; la vérité maintenant ! ».


Cette manifestation extraordinaire a ainsi contribué à faire bouger le lourd voile pesant sur la question du génocide contre les Tutsis en France, y compris en ce qui concerne la responsabilité de certains individus qui étaient placés aux plus hauts niveaux de l’Etat français à l’époque du génocide.

De la sorte, cet événement unique marque le commencement d’un nouveau réseau d’acteurs issus de différents pays et capable d’agir collectivement sur ces questions, ainsi que de se concentrer sur des actions de long terme afin de lutter contre le négationnisme et rechercher la vérité.

Plus spécifiquement, ce colloque représente à la fois:
– un pas en avant pour dévoiler la vérité ;
– un engagement au niveau politique ;
– l’assurance d’une présence de figures politiques – en particulier de France – aux commémorations du génocide contre les Tutsis d’avril 2016 au Rwanda.


Panels du colloque « Génocide contre les Tutsis : la vérité maintenant ! »

Panel 1Introduction et Panel 1 – La jeunesse de France, du Rwanda et d’Europe unie pour la vérité (1:52:16)

Panel 2: Paroles d’élus : « je m’engage pour la vérité » (1:39:23)

Nous vous invitions également à regarder les vidéos envoyées par :
– Brando Benifei (Parlementaire européen, Italie, Groupe de l’Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates)
– José Inacio Faria (Parlementaire européen, Portugal, Groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe)
Peter Meiwald (Député d’Allemagne, Les Verts au Bundestag, Président de la Commission pour l’environnement, la protection de la nature, la construction et la sûreté nucléaire)

Panel 3: Les faits permettant l’émergence de la vérité : historiens et témoins majeurs (1:18:03)

Panel 4: Paroles de Justes (1:04:31)

Panel 5: « L’art au service de la vérité » (58:01)

Panel 6: Témoignage de Guillaume Ancel, ancien officier français au Rwanda (07:08)


Désormais, les étapes à venir essentielles de l’initiative “Génocide contre les Tutsis: la vérité maintenant!” sont :
1. La création d’un réseau de parlementaires du Parlement européen et de parlements d’Europe engagé pour la prévention des génocides et crimes contre l’humanité, contre le négationnisme et pour la transmission des histoires et mémoires de génocides et crimes contre l’humanité.
Sa première action sera de se rendre au Rwanda pour les commémorations le 7 avril 2016.

2. La constitution par l’EGAM d’une nouvelle, et désormais traditionnelle, délégation internationale pour participer aux commémorations du génocide à Kigali le 7 avril 2016.
Cette délégation aura, comme à l’accoutumée, une composante « société civile ». Si vous souhaitez en faire partie ou que votre organisation y prenne part, nous vous invitons à contacter Paul Morin, Directeur Exécutif de l’EGAM (@ : paulmaxmorin@yahoo.fr / cell : +33 6 83 11 46 45).
Elle aura également une composante « parlementaires et élus locaux », suite notamment à l’invitation du Parlement rwandais. De même, si vous souhaitez y prendre part en tant que parlementaire ou élu(e) local(e),  n’hésitez pas à contacter Paul Morin.

3. La demande parlementaire, adressée au ministre français des Affaires étrangères, de la constitution d’une délégation ministérielle pour participer à ces commémorations. Cette lettre est appuyée par une déclaration de soutien des parlementaires européens à l’initiative de l’EGAM et à la démarche des parlementaires français.
Nous vous remercions de votre soutien si vous avez l’opportunité de faire signer ces documents par les parlementaires français, élus locaux et parlementaires européens avec lesquels vous êtes en lien.
Merci d’envoyer les confirmations à Paul Morin, ainsi que, dans le cas des parlementaires français, à Chloé Sagaspe (csagaspe.dauroi@clb-dep.fr, Collaboratrice parlementaire de Danielle Auroi, députée et présidente de la Commission des Affaires européennes) et Mathilde Julié-Viot, (nmamere@assemblee-nationale.fr, Collaboratrice parlementaire de Noël Mamère).
Danielle Auroi et Noël Mamère sont les deux parlementaires à l’origine de la lettre.

4. L’engagement d’un travail parlementaire pour l’élaboration et le vote d’une loi de pénalisation du négationnisme en général, y compris donc le négationnisme du génocide contre les Tutsis, c’est-à-dire l’élargissement de la Loi Gayssot.
Cela fait suite notamment à la récente décision du Conseil Constitutionnel consultable ici.

5. Le soutien aux organisations de rescapés au Rwanda, AERG, GAERG, AVEGA, Ibuka, notamment le soutien au le projet d’identification des « Justes » du Rwanda de tout le territoire.
Si vous souhaitez contribuer, n’hésitez pas à contacter Paul Morin.

Enfin, à la fin du mois de novembre, aura lieu l’inauguration officielle d’un lieu de mémoire à Paris, dans le 13ème arrondissement, dédié à la mémoire des victimes du génocide contre les Tutsis au Rwanda en 1994.
Nous remercions pour cet événement  la maire de Paris Anne Hidalgo, et Jérôme Coumet, maire du 13ème arrondissement de Paris, grâce à qui ce lieu de mémoire va exister et ainsi satisfaire une demande de plusieurs associations et personnalités depuis plusieurs années.

Like this Article? Share it!

Leave A Response